2 techniques imparables pour débusquer le sucre

Aujourd’hui, il est rare de cuisiner uniquement avec des produits non transformés, légumes, viandes, céréales…, souvent nous avons recours en complément à des produits industriels.
Il nous faut donc débusquer le sucre afin de déterminer ce que contient exactement notre assiette.

Dans mes articles, je vous recommande régulièrement de lire les étiquettes des produits, vous allez comprendre pourquoi.
Les industriels brouillent les infos, et essayent de vous tromper par des allégations comme « diététique », « pauvre en sucre », cela nous induit en erreur et nous fait penser que nous en avons entre les mains un produit « santé ».
Par exemple, on trouve en supermarché des barres diététiques à l’amande bourrées de sucre.

C’est un vrai parcours du combattant, il va vous falloir mettre de bonnes lunettes, les caractères sont volontairement minuscules et illisibles, les termes techniques, tout est fait pour que le consommateur type ne s’y retrouve pas.
Souvent, on se contente de lire la grande étiquette sur la face avant du produit.

Nous allons voir ensemble les principales techniques pour déjouer les pièges des industriels.
Avant de regarder les étiquettes en magasin, prenez quelques produits dans vos placards et votre réfrigérateur et installez-vous tranquillement.

Petite astuce : comme je ne vois pas très bien, je prends l’étiquette en photo et je zoome avec mon téléphone. (très utile en magasin avec les éclairages en plus)

Technique n°1 : vérifiez l’ordre des ingrédients. 

C’est la première technique et la plus importante, les ingrédients sont toujours classés de manière décroissante en fonction de leur importance dans la composition du produit.

Vous avez compris, c’est simple, le premier ingrédient est le plus utilisé, donc attention la chasse au sucre est ouverte.
Si vous vous voyez sucre comme premier ingrédient sauvez-vous, ou si vous l’achetez-vous savez que vous avez une bombe entre vos mains.

Attention, vous vous souvenez le sucre à plusieurs noms:

  • Sucre 
  • Tous les termes en « -ose » : glucose, saccharose, dextrose, raffinose, fructose, maltose, lactose
  • Tous les sirops : sirop de fructose, sirop de glucose, sirop de fructose-glucose, sirop d’amidon, sirop de caramel, sirop d’érable, sirop d’agave…
  • Les dextrines : maltodextrine, blédextrine
  • Le malt : maltose, extrait de malt, malt d’orge, extrait de malt d’orge
  • Le fructose : dextrose, édulcorant dextrose, édulcorant de pommes et de fruits
  • Les jus de fruits : jus de fruits concentrés, jus de raisin, de pommes
  • Les ingrédients sucrés : miel, caramel

Technique n°2 : vérifiez la quantité de sucre

La liste des ingrédients est une première indication mais cela ne nous informe pas sur la quantité de sucre présente dans le produit.
Il faut regarder les informations nutritionnelles, la ligne Glucides « dont sucres »

Prenons l’exemple du chocolat, voici 2 étiquettes de chocolat de grande marque:


Dans l’exemple de l’étiquette bleue, il y a 55 g de sucre.
Un petit exercice un morceau de sucre classique est égal à 5,95 grammes, il n’y a donc pas loin de 10 morceaux de sucre pour cette tablette de 100 g, on peut facilement la manger entièrement en regardant un film à la télé…

Le chocolat à 85% n’a que 16g de sucre pour 100G , un peu plus de 3 sucres , mais il est impossible d’en manger une tablette, il est rare d’aller au delà de 2 carrés , même pas un sucre!

D’où l’intérêt d’augmenter petit à petit le pourcentage de cacao, passez de 40%, à 60% et …

En prenant conscience de la quantité de sucre contenu de vos gâteaux, plats cuisinés..  vous allez naturellement faire des meilleurs choix et donc baisser votre consommation de sucre.
Imaginez le monticule de sucre que vous allez éviter sur une année, sur 10 ans ….

N’hésiter pas à laisser un commentaire.

    Si vous souhaitez partager l'article:
    •  
    •  
    •  
    •  

    Laisser un commentaire