arrêt sucre symptôme

Les symptômes de l’arrêt du sucre

Des symptômes de l’arrêt du sucre peuvent survenir lorsque l’on décide de diminuer sa consommation de produits sucrés ou de commencer un régimel low-carb.
Il est possible de ressentir des effets secondaires désagréables, maux de tête, sensation de grande fatigue, mauvaise humeur, manque de patience…
Ces effets indésirables ne sont pas systématiques et sont différents pour chacun, ils peuvent être plus ou moins intenses.
Ce qu’il faut avoir en tête c’est qu’ils sont transitoires, il existe quelques astuces pour vous permettre de passer ce moment difficile.

L’intensité des symptômes de l’arrêt du sucre

Ils dépendent souvent de vos habitudes de consommation de sucre.

Si vous ne consommiez déjà que très peu de sucre, il est très probable que vous ne notiez pas une grande différence, à part peut-être un sentiment de manque, plutôt psychologique, par exemple un manque avec son café, une insatisfaction au moment du désert, une envie de saveur sucrée.
Par contre pour ceux qui consomment beaucoup de produits riches en sucre comme des bonbons, des boissons sucrées, des pâtisseries, des gâteaux, les symptômes vont probablement être présents et même pour certains très puissants.

Parfois, on a une consommation excessive de sucre, mais sans vraiment sans rendre compte comme lorsque l’on mange beaucoup de produits industriels transformés et du pain, des pains de mie, des jus de fruits, des yaourts ou encore des produits contenant des édulcorants comme des sodas light, des bonbons toute la journée, des féculents comme des pâtes, des pommes de terre  au repas. 

Cela représente une consommation importante de glucides, mais est peu visible, on a pas l’impression de manger du sucre.

Dans ce cas, il est possible d’être surpris par la sensation de manque, car on n’avait pas conscience de son addiction au produit sucré 

Une période transitoire et d’introspection personnelle

Les symptômes de sevrage peuvent durer de quelques jours à deux semaines, ils s’estomperont au fur et à mesure, certains moments de la journée seront plus difficiles que d’autres, surtout si cela correspond à d’anciennes habitudes, par exemple si vous consommez habituellement une patisserie à 16h cela peut être compliqué à cette période.

Cela va aussi dépendre de notre état d’esprit, si on aborde cette période de réduction de sucre sereinement en étant heureux de basculer vers une vie plus saine, cela sera plus facile que si on ne voit que le côté manque, si on a l’impression de se priver.

Il est important d’avoir une attitude positive pendant les premiers jours où l’on décide de supprimer le sucre.

les effets indésirables que l’on peut rencontrer

une explication physique

Il y a bien sûr des raisons à cela, les produits sucrés déclenchent la sécrétion de sérotonine et de dopamine, les hormones du plaisir, manger du sucre nous fait nous sentir mieux sur le moment, nous ressentons un certain bien être, un peu comme un anti dépresseur naturel…

Ce n’est pas pour rien, si le sucre nous apaise et nous réconforte, la consommation de sucre entraîne une baisse de la production de cortisol, hormone souvent associée au stress.

Et c’est là qu’un cercle vicieux se met en place, une habitude invisible et subtile, encouragée par l’éducation et les habitudes de vie, on se met à consommer des produits sucrés, c’est un réflexe.

On se sent mieux lorsque l’on mange du sucre, donc dès que l’on a un petit coup de mou, on prend quelque chose de sucré, une boisson, un chocolat, un gâteau, des chips et on repart pour un moment…

Les symptômes émotionnels de l’arrêt du sucre.

Les émotions vont être chamboulées, l’humeur est fluctuante.
Être de mauvaise humeur est courant, on est ronchon, on manque de patience à la maison ou au travail.
On a du mal à se concentrer, notre cerveau ne pense qu’à sa dose de sucre, si on voit quelqu’un manger un gâteau devant nous, c’est l’enfer.
On est très intéressé par tout ce qui contient du sucre, on se trouve de bonnes raisons de manger un petit gâteau, on essaye de lutter, on se trouve des excuses, allez, je commencerai demain, demain ça sera plus facile, différent.

Les symptômes physiques

Le mal de tête est l’un des effets secondaires les plus fréquents de la désintoxication au sucre, en plus de la sensation d’épuisement physique. 

Il est aussi possible d’avoir des étourdissements, des vertiges, des nausées

Certains ont des difficultés à s’endormir, d’autre au contraire vont avoir envie de dormir, il ne faut pas lutter et aller se coucher.

Quelques astuces pour calmer les symptômes de l’arrêt du sucre.

Voici quelques conseils pour vous aider à combattre les effets secondaires et à éviter ou du moins à limiter certains des symptômes de la détoxication au sucre.

Se connaitre, tester :

Il y a deux écoles, la détox rapide ou l’arrêt progressif.
Arrêter d’un coup l’ensemble des aliments sucrés est la technique la plus rapide, mais elle demande une grosse organisation et peut déclencher des symptômes forts. 
Certains vont abandonner, et le risque de replonger très rapidement au moindre écart est important.
Il est important de se connaître et de connaître son mode de vie, il a été plus simple pour moi et sans effets secondaires d’arrêter le sucre graduellement tranquillement sur une période d’un mois, cela m’a laissé le temps de m’organiser, de commencer à cuisiner des en-cas non sucrés et de vivre normalement.
Ma première tentative avec un arrêt trop brusque avait été un échec, mais cela dépend des personnalités, faites ce qui vous correspond le mieux.

Se relaxer, comprendre sa motivation

Le sucre comme nous l’avons déjà évoqué rend accro et nos habitudes sont construites avec ce compagnon depuis bien longtemps

La seule volonté ne suffit pas, il faut de vraies raisons, sinon les fondations ne seront pas assez solides et la maison risque de s’écrouler, la rechute d’être inéluctable.

Vos raisons doivent être personnelles et fondées sur votre histoire, par exemple, un membre de ma famille est diabétique, vous aimeriez avoir plus d’énergie pour jouer avec vos enfants…

Il n’est pas interdit bien sûr de vouloir en plus retrouver la ligne, mais cela ne peut être la seule raison, elle n’est pas assez puissante à elle seule.

Vous trouverez tout expliqué en détail dans l’article, Pourquoi arrêter le sucre?

Mangez suffisamment pour compenser les symptômes

Ajoutez des protéines à chaque repas pour vous aider à éviter la faim et le manque d’énergie.
Mangez du poisson, de la volaille et des légumes riches en protéines.
Augmentez votre consommation de fibres alimentaires, les fibres aident à régler la glycémie.
Mangez des légumes en quantité , vous trouverez des idées ici: Comment prendre l’habitude de manger des légumes?
Lorsque l’on a pas faim, on a moins de raison de craquer.

Boire

Prenez un grand verre d’eau, pas juste une ou deux gorgées.
C’est la seule boisson nécessaire à notre organisme, pensez à toujours avoir une bouteille d’eau à côté de vous.
Buvez avant d’avoir soif.
Si besoin faites-vous du soda maison avec de l’eau gazeuse et un peu de fruits, des eaux aromatisées avec des feuilles de menthe, des rondelles de citron par exemple.

Éviter les édulcorants artificiels

Les édulcorants ont un goût sucré, parfois très prononcé, l’exposition au sucre se maintient, voire est amplifié, on ne se déshabitue pas de la saveur sucrée.
Le plaisir n’est pas vraiment là avec les édulcorants, notre cerveau fait bien la différence et en fait, nous sommes insatisfaits.
Nous sommes frustrés et nous avons besoin de manger plus souvent du sucre, par exemple les petits bonbons sans sucre ajouté…

Dormir suffisamment

Un sommeil insuffisant peut aggraver les symptômes de l’arrêt du sucre, comme la fatigue, les envies et la dépression.
Il a été démontré que le manque de sommeil augmente les envies de sucre et d’autres “aliments de réconfort” .

N’oubliez pas que les symptômes que vous pourriez ressentir ne sont que temporaires, moins vous y prêterez attention, moins ils seront présents, profiter de ce moment pour écouter votre corps et en cas de difficulté, vous trouverez dans cet article quelques astuces pour calmer l’envie de sucre.
Les avantages que vous tirez de la réduction de la consommation de sucre en terme de santé sont tellement important que cela vaut la peine d’avoir quelques jours difficiles.

Si vous souhaitez partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions sur “Les symptômes de l’arrêt du sucre”

  1. Merci pour cet article. La sucre rajouté est vraiment un fléau. J’essaye d’en mettre le moins possible. Et vraiment c’est mieux comme ça. Par contre, je ne peux pas me passer de pain, ni de pates, et en meme temps il faut quand meme du sucre pour pouvoir avancer.

  2. Merci pour cet article ! en effet le sucre est une denrée alimentaire finalement très récente dans l’histoire de l’humanité et les quantités consommées ont été multipliées par un facteur astronomique (que j’ai oublié :-). !) C’est une substance extrêmement addictive, ceci ayant été prouvé par des expériences notamment sur des rongeurs. Elle peut par ailleurs jouer un rôle dans l’établissement d’un trouble du comportement alimentaire. Toutefois diaboliser le sucre peut également nuire à la santé mentale ; tout est une question d’équilibre !

  3. Très intéressant ! J’ai moi-même fait un gros travail sur le sucre il y a quelques année et maintenant, même si je n’ai pas de régime strict, j’en mange beaucoup. Je ne savais pas que l’un des symptômes les plus courant quand on arrête c’est le mal de tête, intéressant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :