Pour se libérer , comprendre sa relation personnelle au sucre.

questions sur sa consommation

Si comme moi, vous rêvez de vous libérer du sucre, d’être maître de vos décisions et de ne plus avoir l’impression d’obéir sans réfléchir à vos envies de sucre, il est important de comprendre que nous avons une relation avec le sucre qui s’est mise en place depuis l’enfance, des habitudes inconscientes et bien ancrées.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé le goût sucré, les bons gâteaux faits par ma grand-mère avec amour, les bonbons entre copains à la récrée, un bon pain au chocolat à la sortie de l’école…

Dans mon esprit, j’associe ces bons moments au plaisir, et il est difficile pour moi d’imaginer passer un bon moment en famille ou entre amis sans sucre, même à la fin d’un bon repas j’aurai toujours une place pour une bonne pâtisserie.

Dans mon enfance, mes parents me donnaient quelques bonbons pour une bonne note, une bonne action, encore aujourd’hui, je vais avoir tendance à ma récompenser en prenant un peu de sucre, par exemple après une longue marche, je vais prendre un café et une bonne part de gâteau et ce bien évidemment même si je n’ai pas faim.

Le sucre, c’est aussi mon réconfort, petite je me disputais avec mes amies et un gâteau me remontait le moral, plus tard une tablette de chocolat pour oublier un chagrin d’amour, ensuite des gâteaux apéritifs en rentrant du boulot pour oublier les problèmes de boulot…

Il y a bien sur des raisons à cela, les produits sucrés déclenchent la sécrétion de sérotonine et de dopamine, les hormones du plaisir, manger du sucre nous fait nous sentir mieux sur le moment, nous ressentons un certain bien être, un peu comme un anti dépresseur naturel…

Ce n’est pas pour rien, si le sucre nous apaise et nous réconforte, la consommation de sucre entraîne une baisse de la production de cortisol, hormone souvent associé au stress.

Et c’est là qu’un cercle vicieux se met en place, une habitude invisible et subtile, encouragée par l’éducation et les habitudes de vie, on se met à consommer des produits sucrés, c’est un reflex.

On se sent mieux lorsque l’on mange du sucre, donc dès que l’on a un petit coup de mou, on prend quelque chose de sucré, une boisson, un chocolat, un gâteau, des chips et on repart pour un moment…

On peut même être amené à en consommer fréquemment pour retrouver une sensation de bien-être, dans des cas extrêmes il est même possible d’avoir des compulsions qui vous feront manger plusieurs paquets de gâteaux, vous feront sortir acheter des pots de glaces…

Et en plus, le sucre appelle le sucre plus vous en mangez plus vous en avez besoin, il y a des raisons physiques que nous verrons dans un prochain article.

Exercice pratique :

Pour se libérer du sucre, il est nécessaire de comprendre votre relation avec le sucre, le mieux est de prendre un moment tranquille pour se poser et écrire sur un cahier ses souvenirs, sa relation avec le sucre.

Ensuite le plus efficace, et de faire un petit exercice que j’ai fait et qui est très révélateur, noter sur votre cahier à chaque fois que vous consommez du sucre quand et pourquoi.

Quand on parle de sucre ici, on parle de toute sorte de sucre, gâteaux sucrés, salés, jus de fruits, soda, bonbon, chocolat… 

Ces informations nous permettront ensuite de mettre en place un plan d’action pour contourner et éviter les situations dangereuses.

C’est un point de départ important, si on veut se libérer, il faut comprendre !

Si vous le souhaitez vous pouvez laisser un commentaire sur votre relation personnelle au sucre

Si vous souhaitez partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

1 réflexion sur “Pour se libérer , comprendre sa relation personnelle au sucre.”

  1. Et bien voilà cet après-midi grosse envie de chocolat dans un moment de stress au travail! Besoin d’une pause et grosse fringale, j ai craqué pour quelques carrés! Ma relation au sucre est complexe et synonyme de réconfort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :